mai 2016

Newsletter category: 
Lettre mensuelle du mois de mai.


Ce mois de mai a été, pour notre association, riche en événements apicoles (récupération d’essaims, visites,…) et d’autres qui l’étaient moins. En effet, nous sommes allés récupérer le prix que nous a décerné la ville de Nice aux 7e trophées de l'environnement (pour la création d’une rucher pédagogique et l’essor de nos projets) dans la bourdonneuse mairie principale. Nous avons profité de cette occasion pour inviter Madame l’adjointe à l'environnement qui présidait la cérémonie à visiter notre rucher. Bien que nous sachions très bien que ce qu’il en est des promesses, nous l'attendons avec impatience et la ferme intention de lui exposer les grands projets environnementaux que nous avons pour la communauté d’agglomération niçoise en matière d’implantation de ruche, d’aire de butinage etc…
Ceux d’entre vous qui reçoivent les alertes Facebook et/ou suivent notre actualité directement sur le site de l’association ne seront pas surpris d’apprendre que nous sommes également récompensés par le jury des projets solidaires de la Caisse d’épargne Côte d’Azur et que les bikers solidaires de la société d'informatique Norsys pédalent pour nos abeilles depuis le début du mois sur des vélos d’intérieur. Chaque km rapportera 1€ à l’association. A la mi-mai, ils avaient déjà parcouru 400 km! Une présentation succincte des projets que nous avons proposés est à votre disposition sur le site si vous voulez en savoir davantage.
Sachez également, que quelques particuliers ont manifesté leur intérêt pour notre action et souhaité faire un don !  Nous les en remercions chaleureusement ainsi que la Ville de Nice, la Caisse d'épargne Côte d'Azur et la société Norsys de Sophia Antipolis pour leur générosité envers les abeilles. En matière d’apiculture proprement dite, nous avons choisi, tel JC multipliant les biscuits apéritifs et troublant l’eau en pastis, de diviser nos colonies d’abeilles pour augmenter le nombre de ruche. De cinq il y a encore quelques semaines, nous affichons actuellement 11 ruches au compteur dont notre magnifique ruche tronc, une ruche warré et 2 ruches varoises. Deux d’entre elles ne sont que de passage et retourneront probablement chez leurs propriétaires dès que ceux-ci le souhaiteront. Evidemment, cette augmentation du cheptel se fait au détriment de la production de miel que nous consacrerons en totalité au nourrissage des abeilles cet hiver si la récolte est peu abondante.
Au titre des collaborations extérieures, nous avons installé une ruche dans le parc de la Villa Arson qui est venue rejoindre leur colonie sauvage qui occupe le tronc d’un olivier. Les ruches du collège Matisse que nous avons équipées d’essaims récoltés cette année se développent correctement bien qu'il ait fallu dépanner l'un d'entre eux avec un cadre de couvain.
Comme toujours, n’hésitez à nous contacter pour nous faire part de vos questions, de vos suggestions ou de vos critiques.
 
 A bientôt,
 
L’équipe d’Apis Campus.