Visite du 13 septembre 2016

date: 
13 September 2016
lieu: 
rucher Valrose
rédacteur: 
Benoit
présents: 
Laurent, Abdel, Françoise, Richard, Olivier, Robert et Benoit
objectif: 
Eradiquer une infestation de fausse teigne sur une des ruches.
compte-rendu: 

La fausse teigne n'est n'y un prédateur, n'y un parasite n'y une maladie de l'abeille. C'est un papillon de nuit, de la famille des mites, qui pond dans les ruches et dont les larves se développent dans les rayons de cire de la ruche.

En fait il existe deux variété de fausse teigne : Galleria melonella et Achroia grisella. Cette dernière est plus petite et plus rose. Toutes deux font partie de la famille des Pyralidae sous-famille des Gallerinae. C'est la plus grande des deux (Galleria melonella) qui fait le plus de dégats.

La larve de la fausse teigne creuse son réseau de galeries tapissées de soie dans tout le rayon. Comme les abeilles ne savent pas comment retirer cette soie, les cellules abimées ne sont pas réparées et deviennent impropres à la ponte et au stockage du nectar. En grandissant la larve de fausse teigne établie des ponts de soie entre les rayons ce qui entrave la circulation des abeilles.

Comme la fausse teigne pond plusieurs grappes d'oeufs, avec une centaines d'oeufs par grappe, si tous ces oeufs éclosent, les dégâts sont rapides et irréversibles. La ruche devient une vaste toile d'araignée.

Dans le but de se débarrasser des œufs, larves et papillons dissimulés dans les alvéoles et ensuite ré-introduire le miel et le pollen dans la ruche, nous avons congelé pendant 24h la moitié des cadres infestés après avoir chassé les abeilles (c’est mieux en le disant). Une fois décongelés, nous les avons ré-introduits dans la ruche nettoyée au chalumeau pour éliminer tout œuf ou larve éventuelle et congelé l’autre moitié des cadres.

Pendant cette opération, les cadres décontaminés et les abeilles avaient été transférés dans une ruchette. La ruche est désormais exempte de toutes traces de la présence du papillon miteux mais reste particulièrement affaiblie car la reine avait cessé de pondre. Les cadres de miel réintroduits dans la ruche devraient permettre de contribuer à la régénération d’une colonie assez forte pour passer l'hiver !